Édition spéciale CFP de la revue par les pairs

Numéro spécial: Recherche et restauration de la justice dans les centres de rédaction

Calendrier 2020:
2 février: Soumission des propositions d'articles (300-500 mots)
Fin février: invitations à soumettre des articles complets
Fin avril: échéance du projet complet des manuscrits (4000-6000 mots, références comprises)
Début juin: retour d'expérience aux auteurs
Fin septembre: échéance finale des ébauches
Automne 2020: Publication d'un numéro spécial

Déclaration éditoriale:
Notre objectif pour ce numéro est d'amplifier le travail et les profils des tuteurs, des étudiants diplômés et
les universitaires émergents (et les femmes, les personnes de couleur, les locuteurs translingues et ceux qui s'identifient à d'autres groupes sous-représentés dans la discipline, en particulier) non seulement en créant une plate-forme de publication, mais en servant de mentors pour ceux qui se concentrent sur le travail des centres d'écriture et les bourses. Alors qu'Elisabeth et Monty seront les rédacteurs en chef de la faculté de la revue, nous impliquerons des tuteurs (de nos institutions, ainsi que certains avec lesquels nous avons travaillé lors de conférences) en tant que co-éditeurs à chaque étape du processus.

Description :
Nous visons à ce que cette collection éditée soit explicite, confronte et évolue les façons dont la publication universitaire fonctionne souvent comme un gardien. «Les centres d'écriture», prévient Garcia, «ne sont pas exempts de relations de pouvoir» (p. 33). Même les CFP, en tant que précurseurs de ce système, perpétuent ces iniquités en vertu desquelles le travail est cité et encadré pour étayer la légitimité d'une collection, et nous choisissons donc consciemment ici d'amplifier les voix des chercheurs nouveaux et émergents aux côtés des sources fondamentales de notre domaine. En tant que tel, nous voyons ce projet émerger du numéro spécial du printemps 2019 de The Peer Review, (Re) Defining Welcome. Elise Dixon et Rachel Robinson écrivent dans l'introduction du numéro que: «Lorsque nous travaillons dans un centre d'écriture, nous devenons (souvent inconsciemment) préoccupés par l'idée d'accueil ... Nous perpétuons l'idée de confort pour favoriser un environnement de vulnérabilité, mais comment faire nous savons ce qui est confortable, ce que signifie l’accueil, pour tous ceux qui entrent dans notre espace? » Nous voyons un besoin similaire d'interroger qui / quoi est le bienvenu dans les espaces des centres d'écriture disciplinaire en transformant les récits de publication. Nous nous engageons à adopter une pratique éditoriale aimable et inclusive qui offrira des commentaires et des recommandations pour toutes les propositions soumises.

En reculant, nous voyons le thème de ce numéro, «Rechercher et restaurer la justice par écrit
Centres », comme émergeant du terrain, appelle à amplifier les façons dont la justice sociale se manifeste non seulement dans / à partir du travail des centres d'écriture, mais aussi au sein des institutions, de la société et de l'expérience personnelle. Faison et coll. (2019) parlent de manière importante de l'avancement des pratiques antiracistes au sein des communautés professionnelles des centres d'écriture, et des récentes bourses d'études de Lockett (2019a), Reich (2018), Saleem (2018) et Angelsey & McBride (2019) témoignent de manière importante de la manière dont les praticiens des centres d'écriture peut affronter puissamment le travail du centre d'écriture comme étant principalement blanc, hétéronormatif, monolingue et valide. Pour reprendre la critique de Poe, Inoue et Elliot (2018) de l'écriture des évaluations, ces types de réponses de justice réparatrice positionnent les centres d'écriture comme s'opposant à ce que les théories néolibérales dominantes considèrent comme des biens sociaux.
Grâce à des efforts plus concertés pour mettre en évidence et mettre en œuvre les idées préconisées par ces
groupes sous-représentés et en articulant leurs théories de la justice réparatrice en
méthodologies de recherche qui favorisent l'application et la réplication dans différents contextes, les parties prenantes des centres d'écriture peuvent transformer le travail et la recherche des centres d'écriture via des applications de la théorie antiraciste, féministe, queer et / ou womaniste (par exemple, Lockett 2019b).

Nous considérons ce problème comme s'appuyant sur ces perspectives changeantes et en utilisant spécifiquement la plate-forme de The Peer Review comme un forum multimodal, à accès ouvert et durable pour la diffusion de la recherche scientifique et la restauration de la justice. C'est un thème qui invite nécessairement à la critique: que signifie adopter une «justice réparatrice»? À quoi ressemble la justice dans les centres d'écriture (et nos conversations disciplinaires sur les centres d'écriture)? Comment la justice a-t-elle été façonnée institutionnellement et historiquement, et comment pourrions-nous la façonner différemment?

Avec ces objectifs et questions d'enquête comme points de départ, nous encourageons les textes et
soumissions multimodales sur une variété de sujets, y compris ceux qui:
● Décrire les pratiques locales et durables de promotion de la recherche sur les centres d'écriture et
inclusivité
● Critiquer les pratiques locales et disciplinaires qui inhibent la recherche sur la justice sociale et réparatrice
● Remettre en question les attentes institutionnelles, disciplinaires et politiques en matière d'identité en ce qui concerne
travail, rémunération et administration
● Articuler des méthodes de recherche qualitative basées sur les théories de la justice
● Écrire en utilisant des littératies translingues
● Rédiger des bibliographies historiographiques de la recherche, de l'identité et de l'identité des centres d'écriture
disciplinarité
● Fournir des informations sur les recherches menées auprès de groupes religieux, sexospécifiques, historiquement noirs,
Institutions de service amérindien ou hispanique
● Critiquer ou faire évoluer les principes d'accessibilité dans les espaces / recherches des centres d'écriture
● Différencier et / ou harmoniser la recherche scientifique et l'évaluation administrative
● Interpréter le thème du numéro spécial d'une manière que les rédacteurs de la faculté n'avaient pas anticipé

Résumé des informations de soumission avec coordonnées:
Nous invitons les propositions de 300 à 500 mots (échéance le 2 février 2020) pour les articles jusqu'à 6000 mots
(y compris les notes et les références; permettant la variance selon le mode de l'article). Nous sommes
particulièrement intéressé par les soumissions qui présentent des arguments dans des formats multimodaux.

Veuillez envoyer toutes les propositions et questions à:
researchtpr@gmail.com
Rédacteurs invités de la faculté:
Elisabeth H. Buck
Directeur, Multiliteracy & Communication Center
Université du Massachusetts à Dartmouth
et
Randall W. Monty
Directeur associé, Centre de rédaction
Université du Texas Rio Grande Valley